ECS

Forum à l'attention des ECS1 pour des fiches, de l'entraide et plus encore!


    Les agriculteurs dans la société française à la Belle Epoque

    Partagez

    marilyne

    Messages : 6
    Date d'inscription : 27/09/2009

    Les agriculteurs dans la société française à la Belle Epoque

    Message  marilyne le Dim 11 Oct - 15:10

    Née après la première guerre mondiale, l'expression "Belle époque" désigne pour la France la période qui a précédé d'une quinzaine d'années ce terrible conflit. Cette période, vue comme des années de prospérité, est regrettée en 1919. Mais cette prospérité touche t elle toutes les classes ? La Belle Epoque est également l’époque de l’émergence des classes moyennes qui regroupe la plus grande partie de la population.
    Quelle est alors le poids (et la place) des agriculteurs dans la nouvelle société fr de la Belle Epoque ? [Nous étudierons tout d’abord (...), puis (...), et enfin (...)]
    I) Poids politique et social
    o Les paysans constituent encore l’essentiel de la nation, poids des paysans et des ruraux est considérable. En 1914 la France compte encore 56% de ruraux (RU 22%, ALL 40%)

    o Mais un repli lié à l'exode rural :
    Migrations temporaires liées à la recherche d’un emploi saisonnier ou migrations définitives vers les villes
    Les ouvriers agricoles désertent les campagnes attirés par les salaires des usines ou chassés par la pauvreté des terres=> vers 1900, 35 000 personnes quittent chaque année les campagnes

    Cependant l’exode rural reste limité

    o Poids politique
    Pour implanter la république ds le pays, les républicains ont dû séduire l’électorat paysan. Création du ministère de l’Agriculture en 1881 par Gambetta & politique protectionniste mise en place en 1892 par Méline pour protéger les petits proprios paysans vs concurrence... De plus, intérêts paysans bien représentés ds un pays où 46% des maires sont des agriculteurs.
    Par leur nombre, ils forment la grde force politique et sociale de la France mais ont aussi une forte présence ds l’éco.
    II) Un monde rural dominant dans l’économie.
    1. Première activité économique
    40% des actifs dans l'agriculture. 17 millions de personnes vivent de l'agriculture

    Répartition de la pop active en Fr, au RU et en All (en 1901)
    Agriculture Industrie et bâtiment Secteur tertiaire
    FRANCE 41% 31,8% 27%
    ROYAUME-UNI 10,7% 48,8% 32,9%
    ALLEMAGNE 40% 39% 20,2%
    2. Pb taille exploitations
    Ce st les grdes exploitations qui ont le plus de poids économique (celles de plus de 40 hectares = 44,3% du territoire agricole) nouvelle catégorie des exploitants agricoles
    Mais majorité de petits propriétaires: 48% des exploitations, économiquement vulnérables.
    III) Place dans la société et progrès
    o Société fr reste très hiérarchisée Société dominée par de nouvelles classes sociales
    1_ Haute Société très gds propriétaires rare !
    2_ classes moyennes grands et moyens propriétaires
    3_ classe ouvrière = « classe dangereuse » ouvriers de l’industrie et ouvriers agricoles
    Des situations différentes :
    ~ 3 millions d'ouvriers agricoles.
    ~ 2,2 millions de propriétaires.
    ~ 1,4 millions de métayers et fermiers.
    ~ La nouvelle catégorie des exploitants agricoles
    Agriculture moderne de type capitaliste. Intégration de l'agriculture aux exportations.
    Coopératives agricoles : Groupe Lafayette et Mac Mahon. Elles sont cpdt peu dvp sauf en région parisienne.
    Syndicalisme agricole divisé entre un syndicalisme de droite (Société des Agriculteurs Français, gros fermiers) et syndicalisme de gauche modéré.
    Néanmoins beaucoup de petits propriétaires
    o Niveau de vie
    Travail de la terre incessant et pénible car manuel, accidents fréquents, salaires médiocres, … conditions de vie et de travail des ouvriers agricoles dures. Faible modernisation, il s’agit plus d’une polyculture (pratique de différentes cultures sur une mm exploitation) de subsistance (qui n’emploie pas les engrais chim.) que d’une agriculture vouée à la commercialisation.

    Mutation ds les 1900’s 1ère mécanisation => faucheuses, moissonneuses et passage à une économie de marché grâce à l’amélioration du réseau de transport surtout. La production rurale augmente, malgré une faible mécanisation

    Le niveau de vie s’élève dans les campagnes et le mode de vie évolue (habitat, habillement…)

    CCL
    Finalement si la plupart des agriculteurs sont présents dans la classe ouvrière, la classe la plus pauvre, d’autres gds proprios appartiennent à la classe moyenne et à la Haute bourgeoisie. De surcroît il apparaît à la Belle Epoque que les agriculteurs conservent un poids social et politique non négligeable…

    Ouvertures (pas d’idée !)

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 23:09