ECS

Forum à l'attention des ECS1 pour des fiches, de l'entraide et plus encore!


    Les bases du dynamisme américain dans les années 1920

    Partagez

    marilyne

    Messages : 6
    Date d'inscription : 27/09/2009

    Les bases du dynamisme américain dans les années 1920

    Message  marilyne le Sam 7 Nov - 20:59

    Les bases du dynamisme américain dans les années 1920

    en 1921 la transition de l'économie de guerre à l'économie de paix est achevée
    Après les ravages de la Première Guerre Mondiale, les années 1920, surnommées « Roaring Twenties », sont décrites comme des années de prospérité et de progrès aux Etats unis. Elles sont synonymes de développement culturel, artistique, social et économique..

    Problématique : Les bases du dynamisme américain (dans les années 1920) sont fragiles

    I) Constat de la prospérité/ du dynamisme des Etats Unis dans les années 1920

    - Intensité de la croissance
    Après la phase de reconversion et d’ajustement monétaire, les conditions économiques redeviennent plus favorables  Taux de croissance annuel moyen d’environ 5% (1922-1929)
    Croissance du revenu national* passe de 60 à 87 milliards de $,
    du revenu individuel il passe de 522 à 716$,
    + baisse du chômage
    - Croissance de l’industrie, production de masse pour consommation de masse
    Production automobile passe de 1,9 millions d’unités en 1919 à 5,5 millions en 1929, en 1927 15 millions de voitures sont en circulation avec la forte baisse des coûts de fabrication, (avec des entreprises comme Ford, Chrysler et General Motors, premier producteur d’automobiles). Industrie automobile = noyau dur industrie américaine.
    NRJ nouvelles, Chimie également en plein boom avec la pétrochimie, l’Electricité : ts le territoire est équipé en 1929 les ménages s’équipent (radios, fer électrique, aspirateur…) c’est ds les années 1920 que nait l’ « American Way of Life », constructions aéronautiques dopées par la guerre et nécessités avec l’étendue du territoire continuent leur croissance (aéropostal), le Bâtiment dopé par l’urbanisation (utilisation béton armé et ascenseurs pur gratte-ciels) en 1930 taux urbanisation=56% construction de l’Empire State Building (achevé en 1931)
    Industrie tirée vers le haut par secteurs clés
    - Concentration des entreprises et concentration bancaire
    Exemple du cartel du pétrole, il associe 5 compagnies américaines et 2 européennes : les Majors qui contrôlent le marché du pétrole. Concentration admise tant qu’il n’y a pas de monopole sauf exception : électricité
     Eco très dynamique et un appareil productif qui évolue, Croissance et prospérité les années 20= reprise économique
    II) Limites de cette prospérité/ bases fragiles

    - Importance du crédit
    Crédit facile avec l’importance des capitaux, les ménages s’équipent à crédit ce qui entraîne spéculation boursière et immobilière. Bulle spéculative spéculative en bourse les actions des entreprises américaines ne cessent d’augmenter, au final les valeurs des actions sont surélevées (énormément surélevées). Le maintien de l’entreprise repose sur le crédit et la confiance ( ce qui posera pb).
    - Problème du Protectionnisme
    Autre fragilité car le marché américain commence à saturer. Le protectionnisme= les prix augmentent avec les barrières douanières, les produits américains sont chers à l’étranger donc peu d’exportations.
    A cela, il faut ajouter le refus de remettre en question la dette des pays européens. Ainsi ces pays utilisent leur argent pour payer la dette au lieu d’acheter américain. Si le marché s’écroule les Etats-Unis n’ont pas d’issues : ils ne peuvent pas se tourner vers l’extérieur
    - Signes avant-coureurs de la rupture
    Perceptibles dès 1927, les rèles prudentielles les plus élémentaires ne sont pas respectées ( les banques empruntent à court terme pour prêtre à long terme, on effectue des achats on margin*,…) avec la spéculation boursière et immobilière
     Croissance factice trainée par l’argent facile, la spéculation.
    CCL
    Même si dans un premier temps on observe une nouvelle ère de prospérité accompagnée d’une croissance économique à l’après-guerre, cette croissance est fondée sur des bases non saines, croissance factice…
    Ouverture :
    Grande Crise de 1929, ce qui mettra définitivement fin aux « roaring twenties » et ses illusions
    Période de prospérité en fait très brève elle se termine avec la crise de 1929, conséquences des bases fragiles du dynamisme américain.

    Lexique :
    * Revenu National = PIB+ revenu net entreprise – coûts de fonctionnement
    * achats on margin =Achat à découvert

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 23:09